3 SEMAINES à BALI
ALAIN et ODILE, deux quinquas franciliens à la découverte de BALI pendant 3 semaines, avec une incursion sur Lombok. Voici notre CARNET DE VOYAGE. Bonne lecture!


Menu

» Accueil
» Qui suis-je ?
» Mon itinéraire
» Livre d'or
» Album photos
» Archives
» Mes amis

Mes albums

Rubriques

THAILANDE


UBUD - 1ère partie

 

3 semaines à BALI en Juillet 2009

 

Partis le 4 Juillet, nous avions choisi de visiter l’île de Bali et de découvrir ses habitants et leurs coutumes. Vaste programme !!!

  Ainsi donc, non-amateurs de sports nautiques (plongée, snorkeling, surf) et n’aimant pas trop les grandes stations touristiques, nous avons évité tous les coins « branchés » de l’île (Legian, Kuta, Presqu’île de Bukit) ainsi que les Gilis du Nord.

 

 --------------------------------------------------------------------------------------------

 

CARNET INFOS PRATIQUES

  http://blog.uniterre.com/uploads/o/odile_alain/560072.pdf

----------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 UBUD - YEH GANGGA - CANDI CUNING - AMED - 

PADANG BAI - PERMULA (Lombok)

 

  

 5 jours à UBUD

 Nous avons choisi de nous installer pour 4 nuits au BALI ASLI LODGE, nous logeons chez l’habitant, au nord d’Ubud, plus précisément dans un kampung, c'est-à-dire un logement traditionnel balinais.

 

 

 

Un exemple de kampung

 


A l’entrée du kampung, des petites pancartes bleues  officielles fixées sur le mur extérieur représentent chacune une famille. Ici vit la famille balinaise au sens large : grands-parents, les frères avec leurs épouses et leurs enfants,… (environ 10 à 20 personnes). A l’intérieur, de petits bâtiments et un temple familial, des autels, des mérus.

 

 

 

 

La rue Suwata que nous empruntons chaque jour 

 

 De notre kampung au centre ville, il y a 15 minutes à pied, l'occasion pour nous de découvrir ces habitations tellement pittoresques avec leurs temples et les offrandes posées devant la porte. 

 

 

 

 

 

 

Vivre chez l’habitant, ce n’est pas luxueux mais quand même !

 

      

 

 

 

Notre première journée débute le matin à 10 heures au Palais Royal, en bas de la rue Suweta. A cette heure-là, personne ne nous dérange pour visiter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis visite du temple Pura Saraswati ( presque à côté), avec ses deux bassins de lotus. Trop de soleil, nous prendrons les photos plus tard quand nous irons manger au Café Lotus dont le jardin n’est autre que celui du Pura Saraswati. Quel bonheur de siroter un lassi à la banane en admirant les lotus !

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

et déjà, nous pénétrons dans le MUSEE PURI LUKISAN qui présente les œuvres (peintures et sculptures) d'artistes balinais. Nous prenons à nouveau la pose dans les jardins somptueux à la végétation luxuriante. Fontaines et statues, fleurs partout, un vrai régal des yeux.

 

 

 

  

 

 

Jouxtant le marché, un petit temple où les Balinais viennent déposer des offrandes.

   

 

 

 

 

 


Les rizières d'Ubud

 

 

Juste le temps de se restaurer et dejà nous repartons au Bali Asli Lodge retrouver Ketut, le mari de Made, avec lequel nous partons dans les rizières.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les dernières rizières sont à l'extérieur d'Ubud.

 

 

D'autres photos de rizières absolument magnifiques sur ce site:

http://chroniques-de-voyages.over-blog.com/article-volcans-et-rizieres-en-terrasses-l-emprize-du-riz-a-bali-112040452.html

 

 

 



Publié le 28/07/2009 à 23:58, Ubud
Mots clefs : offrandekampunginfos pratiquesstatueRizièrejardin
Lien

UBUD - 2ème partie

 

Le soir, repas traditionnel balinais préparé par Made au Bali Asli Lodge. Made est une artiste en matière culinaire.
 
 
 
 
 
L’intérêt du kampung, c’est de vivre chez l’habitant. L’inconvénient, c’est que les Balinais adorent les combats de coqs et que chacun veut avoir le ou les siens. C’est bien connu, les coqs, ça chante, (même en plein milieu de la nuit) et tout particulièrement le coq balinais!
 
En voici quelques-uns sur la route qui attendent dans des cages en osier (à gauche d'Alain sur la photo) qu’on les transporte pour s’affronter. Les paris sont interdits, enfin officiellement !
 

 

 
Nous marchons beaucoup et découvrons au fur et à mesure cette petite ville bien sympathique. Nous sommes surpris par la propreté d’Ubud et l’esthétique de certaines boutiques qui n'ont rien à nous envier. Beaucoup de touristes mais pas ce sentiment de cohue et puis, dès qu’on s’éloigne un peu (balades comme celles décrites dans le Lonely Planet), on est tranquilles dans la campagne.
 
Hier, nous étions partis voir les macaques de la Monkey Forest. Pratique pour se rafraichir, à l'ombre des arbres, encore qu'il ne fasse pas une grosse chaleur!
 
 
 
 
 
 
 
Le soir, nous allons à un spectacle de danses balinaises. Il s’agit du kecak ; c’est compliqué à suivre, cela raconte une légende du Ramayana, fait référence à des dieux et des déesses.
 
 
60 hommes torses nus qui s'assoient en tailleur forment un cercle autour d’un feu en chantant (principalement) tchac-tchac-tchac-tchac. Arrivent au centre du cercle des personnages déguisés.
  
 
La représentation se termine par la danse du feu. Un homme marche sur des braises. Ne me demandez pas la symbolique de tout cela, il n’y a rien à faire, je n’arrive pas à retenir.
 
 
 
 
 
Randonnée pédestre aux alentours d'Ubud
 
Le 3ème jour, nous prévoyons de faire une petite rando de 8 km en allant encore une fois dans la Monkey Forest (descriptif page 181 du Lonely Planet, 6ème édition) et cette fois-ci en la traversant. Beau petit village bien calme et rizières avec quelques Balinais au travail.
 
 
Perdre son chemin n’est jamais un problème car il y a toujours une âme charitable et souriante qui vous indiquera le chemin.
 
 
Partout des temples
 
Tout le monde l’écrit, les Balinais rient, sourient, sont toujours aimables et curieux ; avides de connaître l'étranger, ils vous poseront inlassablement toujours les mêmes questions et si vous parlez un peu indonésien avec eux, c’est un régal !
 
 
 
 
Balade en voiture vers le Mont Batur 
 
On a réservé un chauffeur-guide francophone (celui dont Made utilise les services habituellement) mais c’est un autre qui vient car le guide Putu participe à une cérémonie. Ce ne sera pas la dernière fois que cela nous arrivera mais un autre chauffeur s'est présenté et on a fait avec.
 
Nous voulons nous rapprocher du Gunung Agung et du Mont Batur, voir en passant la grotte de l’Elephant Goa Gadja puis visiter le temple Gunung Gawi aux mille marches, enfin pas sure qu’il y en ait autant mais cette visite ne m’a pas trop enchantée et Goa Gadja non plus !
 
Par contre, les bains sacrés de Tirta Empul, un vrai bonheur ! Le plaisir de prendre un bain de fraîcheur avec les Balinais(en maillot de bain + paréo). Je ne me suis pas mise dans la bonne file, bref il faut commencer par la bonne fontaine mais personne ne m'en fait la remarque; les Balinais reçoivent l'eau sacrée en baissant la tête sous chaque fontaine.
 
 
 
 
 
 
 
Préparation d'une cérémonie dans un temple
 
 
Auparavant, visite totalement improvisée d’un temple. Notre chauffeur a entendu parler d’une cérémonie qui s'y déroulait prochainement. Par petits groupes, les fidèles préparent les festivités. Un premier groupe d’hommes tressent des fleurs, si, si ! Ils nous reçoivent chaleureusement.
 
 
 
Plus loin, un autre groupe décore les stupas et les petits autels.
 
 
 
Les hommes coupent les légumes, ils sont chargés de la cuisine tandis que les femmes vaquent à d’autres activités préparatoires, elles apportent aussi les offrandes. Autant de gestes faits dans le calme et la convivialité.
 
 
 
 
 
 
Nous ne verrons pas cette cérémonie mais à Padang-Bai, nous aurons la chance d’assister à une manifestation analogue et c’est vraiment très intéressant à voir !
 
 
Arrêt-déjeuner à PENELOKAN, belle vue sur le Mont Batur, sur son lac le Danau Batur ainsi que sur le volcan Agung mais nous sommes quand même déçus car nous voulions descendre tout en bas du lac mais le guide a répondu que « Normalement, ….. » !
 
 
De gauche à droite, le lac Batur, le Mont Batur
et le Gunung Agung (volcan)
 
 
 
Mais finalement, on termine en beauté la journée en pénétrant dans un temple majestueux le Pura Ulun Danau Batur dont voici quelques photos.
 
 
 
 
 
 
 
Je tiens un drapeau avec un emblême hindou, le svastika.
 
 
 
 
Descente en vélo du Mont Batur à Ubud
 
Le dernier jour à Ubud, tout s’est bousculé. Emploi du temps trop chargé et Ketut du Bali Asli Lodge, en plus, nous invite à une cérémonie au banjar ! (maison communale dont il est le chef) A vouloir trop en faire, ce ne sont plus des vacances (Alain râle et il n’a pas tort mais après Ubud, ce sera plus calme).
 
Une bonne partie de la journée, nous allons descendre en vélo les pentes de Penelopkan à Ubud. Un minibus vient nous chercher et nous conduit près du Mont Batur, là où nous étions la veille.
 
J’espère que le parcours en vélo ne va pas être (trop) sportif car je ne tiens pas la forme mais je suis vite rassurée et reste d’ailleurs dans le peloton de tête.
 
On est une toute petite dizaine casquée prête à affronter les pentes de Bali. A l’avant un guide balinais jovial et toujours prêt à blaguer, à l’arrière la voiture-balai.
 
Que les non-sportifs se rassurent, le seul effort qui vous sera demandé sera d’appuyer sur les freins pendant toute la descente. C’est curieux, cela descend tout doucement et la plupart du temps, même pas la peine de pédaler. C’est comme cela que j’aime le vélo !
 
 
 
 
 
 
Le tapis vert au premier plan, c'est le semis en pépinière
qui va être planté dans la rizière.
 
 
Le guide prévient qu’il va y avoir un passage difficile avec deux côtes ardues mais alors, il nous fait tous embarquer dans le minibus avec les vélos dans une camionnette !
 
La balade est agréable, nous traversons les petits villages et par hasard, avons la chance de passer devant des petites filles qui répètent des danses balinaises. Quelle grâce !
 
 
 Voir la Vidéo  :
 
 
 
 
 
 
Retour vers 15h puis massage à 17h, ensuite déménagement au Ketut’s place (voisin du Bali Asli Lodge) et enfin cérémonie au banjar. Ca fait un peu beaucoup mais comment refuser une cérémonie au banjar ?
 
 
 
 
Massage

C’était notre premier massage balinais. Je pensais qu’il s’agissait d’un massage très doux qui allait m’endormir. En fait, c’est tout le contraire. Massages énergiques qui réveillent les vieilles douleurs. Réflexologie avec des massages sous la plante des pieds. 
 
 
Finalement, on a terminé la soirée très fatigués, d’autant plus qu’avec le blog, je me suis astreinte à venir presque chaque soir dans un cybercafé et que j'y passe à chaque fois au moins une heure.
 
Le soir, nous recontactons Nyoman, chauffeur de taxi pour lui confirmer qu’on a besoin de lui pour aller à YEH GANGGA, un petit coin tranquille au bord de la mer, à 6 km du Tanah Lot.
 
 
 
Les deux dernieres nuits, nous dormons à l'hôtel KETUT'S PLACE, tout près du Bali Asli lodge.

 

 

 

 

 

 

Remarque : On aurait pu rester deux nuits de plus à Ubud, soit huit nuits en tout car on n’a pas pu tout faire, par exemple d’autres randonnées, aller voir les hérons de Pétulu, passer une après-midi au salon de massage (et non 1h30), voir un autre musée, et puis traîner…

 

  -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CARNET INFOS PRATIQUES BALI 2009    

 

12 pages d'infos pratiques

 

   http://blog.uniterre.com/uploads/o/odile_alain/560072.pdf

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  



Publié le 28/07/2009 à 23:34, Ubud
Mots clefs : bainscageskampungcoqkecakdanseVolcantraditionLac
Lien

YEH GANGGA : 3 jours en bord de mer, près du Tanah Lot

 

 

  YEH GANGGA: 3 jours de farniente

 

 

Après une heure de route, nous voici arrivés à YEH GANGGA, sur la côte sud, près de TABANAN, au YEH GANGGA BEACH BUNGALOWS, au bord de la mer.

 

D'abord il y a notre bungalow puis en pente douce les rizières et enfin la mer avec ses gros rouleaux. On peut garder la chambre 3 nuits, cela tombe bien, on va se reposer de notre séjour à Ubud où nous n'avons pas arrêté de courir.

 

 

 

 

La piscine de l'hôtel entre rizières et la mer

 

 

 

 2 bungalows (= 4 chambres) avec vue sur la mer,
d'autres ont vue sur le jardin

 

Mais pourquoi YEH GANGGA? C'est Hella, une internaute autrichienne qui nous a donné cette adresse dans un forum allemand et je dois dire que c'était une très bonne idée! Nous aurions même dû commencer notre séjour par là, 3 jours de détente avant UBUD.

 

L'hôtel est à 1 heure de l'aéroport de Denpasar et ils viennent vous chercher sur demande, c'est comme pour Ubud.

 

L'intérêt de l'hôtel est son emplacement face à la mer et proche du Tanah Lot. Il est déconseillé de s'y baigner à cause des gros rouleaux mais une belle piscine accueille les nageurs de l'hôtel.

 

 

  

 

Petites rizières en terrasse 

 

 

 

Ce que l'on voit du restaurant de l'hôtel. Je précise, le gros rocher n'est pas le Tanah Lot mais le propriétaire de l'hôtel l'a surnommé en souriant "le petit Tanah Lot"!

 

  

 

 Le TANAH LOT, à 6 km de notre hôtel. Nous comptions y aller en longeant la plage; malheureusement, on a mal calculé notre coup; la mer se retirait mais pas assez pour pouvoir le faire . Pas sûr qu'à marée basse, cela soit possible sur toute la distance car beaucoup de criques profondes. Beaucoup de monde sur le site, beaucoup de boutiques de souvenirs, un restaurant.

 

 Massage :

Maintenant, il faut que je vous parle d'Ibudia. Hella m'ayant demandé de donner son bonjour à Ibu Diah la masseuse de l'hôtel, c'était l'occasion pour moi de me faire masser, surtout que j'avais toujours autant mal au dos (C'est chronique chez moi).

 

Ibu Diah travaille à l'hôtel, nettoie les chambres et masse les clients qui le souhaitent. Elle est si contente que je vienne de la part d'Hella qu'elle parle à bâtons rompus avec moi comme si on se connaissait depuis longtemps.

 

En même temps, elle me masse avec beaucoup d'énergie et repère de suite les endroits douloureux; je vois tout de suite qu'elle sait où j'ai mal, d'où part la douleur. Elle me fait mal, enfonçant ses doigts ou appuyant aux endroits stratégiques. Mais quelques jours après, je m'aperçois qu'elle a soulagé mon dos.  

 

 Ibu Diah nous invite à dîner chez elle, elle va nous faire des gambas et du poisson me dit-elle. Nous acceptons avec enthousiasme son invitation.

 

  

 

 

 

 

  

 

  

 



Publié le 28/07/2009 à 21:07, Yeh Gangga
Mots clefs : Yeh Ganggamassagepiscineplagemer
Lien

Rizières de la région de PUPUAN - de Yeh Gangga à Bedugul (lac Bratan)

 

 

 

Sur la route de Pupuan

 

 

Nous partons le matin de bonne heure avec Nyoman, le chauffeur d'Ubud qui est venu nous prendre à l'hôtel. C'est une journée de balade dans les rizières avec transfert dans la région des lacs (Bratan,...).

 

Notre route : Yeh Gangga, Tabanan, puis plein nord Route de Pupuan, arrêt à Bestala (restaurant panoramique), Munduk, les 3 lacs et arrêt à Candi-Cuning tout près du lac Bratan et de Bedugul.

 

Les  rizières de Pupuan   sont à différents stades de maturation, certaines sont toutes jaunes, il ne reste plus qu'à récolter le riz.

 

 

Nous avons fait une vidéo malheureusement sur un petit appareil photo; la qualité est très moyenne mais le sujet est malgré tout intéressant pour être montré. Donc, une femme coupe à la faucille les plants de riz et d'autres les secouent énergiquement pour faire tomber les grains de riz dans le sac bleu.

 

Voir la VIDEO

 

http://www.dailymotion.com/video/xa103a_la-recolte-du-riz-dans-les-rizieres

 

 

 D'autres rizières sont en eau, comme à Ubud mais là,
elles forment des terrasses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous faisons une pause-repas dans un petit restaurant sympathique. Au second plan, les rizières et tout au fond le village de Bestala.

 

 

 

  

Non, ce ne sont pas des Shamallows mais des serviettes !  

 

Nous arrivons à CANDI-CUNING, le temps est couvert. A 16 heures, c'est carrément brumeux.  Il va falloir mettre un gilet.

 

 



Publié le 28/07/2009 à 20:55, Puppuan
Mots clefs : moissonterrasserizRizièrerécolte
Lien

Bedugul, le lac Bratan et son temple, le Jardin Botanique

 

 

 

 

 Procession, temple et jardin

  

Nous sommes précisément à Candi Cuning, tout près du lac Bratan et du Jardin Botanique et à deux pas du marché (très touristique). Il fait frisquet, le brouillard nous enveloppe et il bruine.

 

Si l'hôtel est d'extérieur accueillant (jolis jardins), la chambre est froide et mal équipée, plutôt sombre. D'emblée, on se dit qu'on ne va pas rester là (Hôtel Pondok Dahlia Indah).

 

Soudain, j'entends de la musique qui vient de la rue, des gongs. Vite, j'enfile une veste et je vois une procession qui descend au lac.

 

VIDEO

 

http://www.dailymotion.com/video/xa10q0_procession-a-bedugul-bali

 

 

 

TEMPLE PURA ULU DANAU BRATAN

Le lendemain, à 10 heures, nous sommes sur place, pratiquement les seuls touristes à visiter ce temple majestueux au bord du lac. La brume participe à l'atmosphère sereine du site.

 

 

 

 

 

 

 

Un peu plus loin, notre promenade se poursuit au bord du lac, nous dépassons un restaurant pour arriver dans un endroit paisible entouré de bungalows. Un magnifique jardin avec, dans un bassin, des fleurs de lotus. Il doit s'agir du ENJUNG BEJI RESORT (page 249 du LP/6ème édition). On se dit alors qu'on aurait dû venir là tout de suite.

 

 

 

JARDIN BOTANIQUE RAYA EKA KARYA de BEDUGUL

 

Belle balade dans ce jardin. Cependant, on regrettera de n'avoir pu voir d'orchidées en fleur. petite serre à cactus avec quelques spécimens intéressants. La roseraie est "misérable" quand on connait la Roseraie de Bagatelle (cocorico!). Jolie bambouseraie.

 

 

 

 

 Bien cachée!

 

 

Globalement, cependant, nous n'avons pas été charmés par ce jardin au point de le trouver incontournable.

 

Par contre, la visite du temple sur le lac vaut à elle seule le déplacement.

 

Et le temps dans tout cela? Cela me rappelle un peu le Jura; il faut toujours avoir son gilet à portée de main. On l'enlève, on le remet et on recommence!

 

C'est couvert le matin et si c'est mieux après, cela se recouvre vers 16 h. Et ce soir, la bruine se transforme en pluie fine.

 

Une particularité de la région, c'est que les deux religions cohabitent, les Hindoux majoritaires sur l'île et les musulmans. Du reste, presque en face du temple du lac Bratan se tient une mosquée.

 

 

La petite fille est maquillée et porte des faux cheveux.

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

CARNET INFOS PRATIQUES BALI 2009    

 

12 pages d'infos pratiques

 

   http://blog.uniterre.com/uploads/o/odile_alain/560072.pdf

 

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 Cliquer sur " page suivante "

 



Publié le 28/07/2009 à 20:03, Bedugul
Mots clefs : processionbotaniquejardintempleLac
Lien

<- Page précédente | Page suivante ->